Anneau gastrique ajustable

Étape 1

Avant l'intervention

Après accord de la Réunion de Concertation Pluridisciplinaire, un anneau gastrique ajustable vous a été proposé. Il faut maintenant préparer votre intervention.

Le chirurgien vous demandera de réaliser :

  • Une consultation chez l’anesthésiste pour vous expliquer la procédure d’anesthésie, les risques et demander la réalisation d’examens complémentaires au besoin.

Les documents suivants vous seront remis :

  • Une note d’information spécifique à la procédure chirurgicale programmée.
  • Le consentement éclairé pour l’intervention chirurgicale. Après un délai de réflexion suffisant, vous devrez le rapporter signé au secrétariat d’anesthésie le jour de votre consultation d’anesthésie.
  • Pour les femmes en âge de procréer, vous devrez certifier sur l’honneur ne pas débuter de grossesse dans les 18 mois qui suivent votre intervention et après l’accord de l’équipe pluridisciplinaire.
  • Un schéma descriptif personnalisé.
  • Un devis et une note d’honoraires à adresser à votre mutuelle le cas échéant.
  • Un questionnaire d’anesthésie à remplir et à rapporter le jour de votre consultation d’anesthésie.
  • Un dossier d’admission à la clinique avec un livret d’hospitalisation
  • Les ordonnances de bilan biologique ou radiologique à réaliser éventuellement avant votre intervention chirurgicale.
  • Une prescription de supplémentation vitaminique pour limiter les risques de carences vitaminiques.
  • Une prescription de préparation respiratoire par un kinésithérapeute vous sera donnée.
  • Une prescription pour un body de compression abdominal vous sera proposée pour soutenir pendant la phase de perte de poids.
  • Des consignes pour la réalisation d’une dépilation éventuelle.
  • Une note de synthèse de la consultation.

Un courrier sera adressé à votre médecin traitant et/ou votre médecin spécialiste à l’issue de votre entretien. Un double vous sera également adressé à votre demande, de préférence par mail.

Quelques jours avant l’intervention, n’oubliez pas de :

  • Réaliser votre prise de sang et les examens prescrits par votre chirurgien.
  • Réaliser votre pré-admission à la clinique (possibilité de le faire depuis chez vous par internet ou le jour de votre consultation avec l’anesthésiste).
  • De vous procurer vos chaussettes de contention.
  • Relire le livret d’hospitalisation et les consignes préopératoires que votre chirurgien vous aura donné.
  • Nous prévenir en cas d’intolérances alimentaires.
  • Nous prévenir si vous souffrez de fièvre, de toux ou de tout autre symptôme qui pourraient nous faire reporter la chirurgie à une date ultérieure.
  • Sur les conseils de la diététicienne, vous devrez suivre une diète cétogène, pauvre en sucre et graisse, visant à réduire la taille de votre foie pour faciliter l’intervention.

La veille de l’intervention

  • Vous serez contacté par le service d’hospitalisation pour vous indiquer l’heure où vous devrez vous présenter à la clinique.
  • Préparez votre trousseau et vos affaires personnelles (une liste vous sera proposée dans le livret d’accueil).
  • N’oubliez pas d’apporter l’ensemble de vos traitements avec l’ordonnance.
  • N’oubliez pas d’apporter l’ensemble de vos documents (examens d’imagerie, analyses biologiques).
  • Réalisez votre dépilation cutanée selon les consignes fournies.
  • Il vous est conseillé de prendre votre douche avec votre savon habituel et de mettre des habits propres.
  • Mangez léger le soir en respectant les consignes de jeûne qui vous seront données par le médecin anesthésiste lors de votre entretien avec lui.
  • Couchez vous tôt pour être en forme pour votre intervention.
Étape 2

Le jour de l'opération

Le jour J

  • Il vous est conseillé de prendre votre douche avec votre savon habituel et de mettre des habits propres.
  • Respectez les consignes de jeûne qui vous seront données par le médecin anesthésiste lors de votre entretien avec lui.
  • Faites-vous accompagner par un tiers. Il n’est pas conseillé de conduire à jeun compte-tenu du risque de malaise.
  • Une fois arrivé à la clinique, vous devez passer au bureau des admissions et ensuite au premier étage où vous serez accueilli par un membre de l’équipe qui vous installera dans votre chambre.
  • Les vérifications nécessaires seront réalisées par l’infirmière qui vous demandera alors de lui remettre vos traitements habituels avec les ordonnances correspondantes. Elle récupèrera aussi les examens complémentaires qui vous auront été demandés par le chirurgien et l’anesthésiste.
  • Après avoir vérifié votre préparation cutanée, l’infirmière vous remettra une tenue de bloc et vous aidera éventuellement à mettre vos chaussettes de contention.

Au bloc opératoire

  • Une fois votre tour arrivé, vous serez accompagné au bloc opératoire par un brancardier.
  • Vous arriverez dans une salle de transfert où vous attendrez avant d’être dirigé devant la salle d’opération.
  • Une infirmière de l’équipe viendra alors vérifier votre identité une nouvelle fois et vous poser des questions spécifiques sur votre intervention, vos allergies, la prise éventuelle de traitement anticoagulant.
  • Vous serez pris en charge par le médecin anesthésiste ou l’infirmier anesthésiste qui contrôlera certains éléments de votre dossier et vous reposera certaines questions.
  • Si le geste chirurgical le nécessite, vous recevrez une dose d’antibiotique par voie veineuse.
  • Ensuite le chirurgien contrôlera à son tour certains éléments de votre dossier et vous reposera certaines questions.

Vous aurez l’impression que l’on vous posera souvent les mêmes questions tout au long de votre parcours mais la vérification croisée de ces données est essentielle à votre sécurité.

  • Une fois la salle préparée, vous serez installé sur la table d’opération. L’atmosphère vous paraîtra fraîche, c’est normal. Les salles sont refroidies pour diminuer le développement de micro-organismes. Pour y faire face, vous serez recouvert d’une couverture chauffante.
  • Vous serez ensuite équipé de différents appareils de surveillance puis le médecin anesthésiste procèdera à l’anesthésie générale.
  • Les infirmières vous installeront et effectueront une préparation cutanée à la Bétadine® ou à la Chlorhexidine® en cas d’allergie.
  • Une fois les champs posés, le matériel installé et vérifié, nous effectuerons un contrôle ultime appelé check-list avant d’inciser.
  • L’intervention réalisée, vous serez alors remis dans votre lit pour être transféré en salle de réveil où vous resterez le temps nécessaire pour que votre douleur soit contrôlée et votre réveil assuré vans de remonter dans le service.
  • Une poche de glace vous sera appliquée sur l’abdomen pour limiter les phénomènes d’oedèmes ou d’hématomes postopératoires.

Le soir même de l’intervention

  • Une fois remonté dans le service, une infirmière viendra prendre vos constantes et contrôler le site opératoire régulièrement (environ toutes les 2 heures, même la nuit).
  • Après validation par le chirurgien, vous serez déperfusé et les médicaments pour la gestion de la douleur vous seront donnés par la bouche mais vous garderez votre cathéter jusqu’à votre départ.
  • Sur prescription de l’anesthésiste et du chirurgien, vous aurez le droit de boire de l’eau, par petites gorgées, en position assise. Puis, vous pourrez commencer à manger selon un protocole défini en commençant par un yaourt et une compote.  
  • Une sensation de spasme désagréable peut survenir si vous allez trop vite. Ne forcez pas. Attendez bien2 minutes entre chaque cuillérée et arrêter-vous une fois la satiété atteinte.
Étape 3

Après l'intervention

Le lendemain de votre opération

  • Nous vous recommanderons de vous mobiliser au maximum et de marcher dans le couloir pour faciliter votre réhabilitation.
  • Après la validation de la sortie par votre chirurgien, une infirmière vous remettra vos papiers de sortie.
  • La diététicienne vous donnera les conseils de reprise alimentaire adaptés ainsi qu’un rendez-vous dans les 15jours qui suivent l’intervention.
Important : si la situation clinique le nécessitait, votre chirurgien pourrait prolonger votre séjour du temps nécessaire.

A votre sortie, vous recevrez les papiers suivants :

  • Une ordonnance d’antalgiques pour la douleur, des antisécrétoires acides pour protéger votre estomac.
  • Une ordonnance pour contrôler votre bilan nutritionnel et inflammatoire à 1 mois après l’intervention.
  • Un arrêt de travail de 15 jours à 1 mois en fonction de votre état, de la complexité de votre intervention et des contraintes liées à votre travail.
  • Les prescriptions médicales de transport sont exceptionnelles pour ce type d’intervention. La date d’intervention vous sera donnée suffisamment en avance pour que vous puissiez organiser, avec votre entourage, votre départ de la clinique.
  • Un rendez-vous de consultation post-opératoire vous sera donné à 4 semaines de l’intervention.

Quelques points à surveiller après votre sortie

  • Si vous sentez que votre plaie gonfle, il peut s’agir d’un hématome post-opératoire. Poursuivez l’application de glace sur le site sans contact direct avec la peau. En cas de gène importante, n’hésitez pas à contacter le service.
  • Si vous présentez les signes suivants : de la tachycardie (accélération du rythme cardiaque), vomissements répétés empêchant de boire, des douleurs abdominales majeures, de la fièvre, n’hésitez pas à contacter le service ou le secrétariat du cabinet.
En cas d’urgence vitale majeure, faites le 15(SAMU).

Quelques consignes utiles

  • Sur la cicatrice, il y aura de la colle. Cette colle sert de pansement imperméable, ce qui vous permet de prendre votre douche mais pas de bain ou de piscine. Les fils sont cachés en dessous et se dégraderont tout seuls dans les trois mois. Au bout de 15 jours, si vous constatez qu’il reste des dépôts de colle, vous pourrez les enlever en frottant sous la douche.
  • Un mois après la chirurgie, si la cicatrice est bien fermée, vous pourrez masser votre cicatrice. Ce massage se fait en pétrissant votre cicatrice énergiquement pendant 5 minutes, 3 à 4 fois par jour, avec une crème hydratante ou une crème cicatrisante de votre choix. C’est surtout l’action mécanique de votre massage qui compte.
Contactez notre secrétariat
Email : secretariat.dr.poussier@gmail.com
Téléphone : 06 43 30 88 31
Fax : 04 75 00 35 18
En cas d’urgence vitale, faites le 15

Clinique
Kennedy

Adresse
Avenue Kennedy
26200 Montélimar
Site internet
Clinique-kennedy-montelimar.ramsaygds.fr